Arithmétique financière

Le 10 février 2013  - Ecrit par  Pierre Colmez Voir les commentaires (8)

J’ai été amené à regarder le contrat d’assurance obligatoire
contracté par des proches pour accompagner un prêt immobilier d’une
durée de 15 ans et
je dois dire que les libertés que les compagnies d’assurance prennent
avec l’arithmétique m’ont laissé perplexe.

Le taux annoncé est
de 1,92% par an, mais si on regarde de plus près on réalise
que le taux effectif est proche de 3,5% par an, en partant de 1,98% la
première année, 2,54% la 5-ième année, 4,44% la 10-ième année
et plus de 35% la dernière année...

Comment cela est-il possible ? Tout simplement parce que les
cotisations restent inchangées bien que la valeur de ce qui
est assuré diminue de mois en mois du fait des remboursements
(cerise sur le gâteau, il y a une clause concernant l’âge qui
fait que dans le cas présent, la garantie ne s’applique pas
les 4 dernières années).

C’est clairement malhonnête, mais est-ce légal ?

Partager cet article

Pour citer cet article :

Pierre Colmez — «Arithmétique financière» — Images des Mathématiques, CNRS, 2013

Commentaire sur l'article

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • Arithmétique financière

    le 13 février 2013 à 22:24, par Claude Danthony

    J’avoue humblement ne strictement plus rien comprendre à tout ce que vous me dites, au point que j’aimerais que l’on en revienne à notre métier de mathématiciens, c’est-à-dire de donner des données précises et de définir précisément les objets dont on parle. Quand un mathématicien parle d’un pourcentage, il devrait pouvoir dire ce qu’est le numérateur, le dénominateur, et à quoi correspond le quotient (exprimé en pour cent) !

    Je précise que je ne connais pas de prêt épargne-logement à 3,77% (que ce soit en taux actuariel ou proportionnel), que le fait que le coût de l’assurance puisse être du même ordre de grandeur que les intérêts versés me paraît absolument hallucinant (chacun pourra vérifier sur son propre contrat de prêt).

    Enfin, le fait qu’un prêt sur 15 ans à un taux de 3,77% (alors qu’aujourd’hui n’importe quelle banque prête à moins de 3% sur une telle durée) crée seulement 7018 euros d’intérêts montre que le montant emprunté est forcément très faible !

    Bref, encore une fois, je ne comprends strictement rien. Pourrait-on avoir : -le capital emprunté ; -la durée de l’emprunt ; -le taux périodique ; -la mensualité (dont amortissement et assurance) afin que l’on puisse discuter, comme mathématiciens, sur des bases précises et claires ?

    Répondre à ce message

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?