Un défi par semaine

Mai 2014, 3ème défi

El 16 mayo 2014  - Escrito por  Ana Rechtman Ver los comentarios (15)
Leer el artículo en  

Nous vous proposons un défi du calendrier mathématique 2014 chaque vendredi et sa solution la semaine suivante.

Semaine 20 :

Le nombre $N=\frac{1+\sqrt{5}}{2}=1{,}618033989\ldots$ a la propriété que son inverse est égal à sa partie décimale, ce qui se traduit par
$\frac{1}{N}=0{,}618033989\ldots$. Trouver un autre nombre ayant cette propriété.

Solution du 2ème défi de Mai

Enoncé

La réponse est $21\sqrt{2}$ cm.

Comme $FB=FE$, on conclut que les angles $\widehat{EBF}$ et $\widehat{FEB}$ sont égaux. De façon analogue, l’égalité $AE=AB$ implique $\widehat{BEA}=\widehat{ABE}$, et donc $\widehat{ABF}=\widehat{ABE}+\widehat{EBF}=\widehat{BEA}+\widehat{FEB}=\widehat{FEA}$.

PNG - 28.7 KB

Comme $\widehat{ABF}=90^\circ$, on a $\widehat{FEA}=90^\circ$. De plus, vu l’égalité $EC=CF$, on obtient $\widehat{CEF}=45^{\circ}$ et par conséquent

$\widehat{AED}=180^{\circ}-\widehat{FEA}-\widehat{CEF}=180^{\circ}-90^{\circ}-45^{\circ}=45^{\circ},$

et le triangle $AED$ est isocèle. Par conséquent on a $ED=AD=21\,cm$. En appliquant le théorème de Pythagore dans le triangle rectangle $ADE$, on obtient $AE^2=AD^2+ED^2=2AD^2=2(21)^2$, d’où $AE=21\sqrt{2}\,cm$. Par conséquent, $AB=AE=21\sqrt{2}\,cm$.

Post-scriptum :

Calendrier mathématique 2014 - Sous la direction d’Ana Rechtman Bulajich, Anne Alberro Semerena, Radmilla Bulajich Manfrino - Textes : Étienne Ghys - Illustrations : Jos Leys.
2013, Googol, Presses universitaires de Strasbourg. Tous droits réservés.

Article édité par Ana Rechtman

Comparte este artículo

Para citar este artículo:

Ana Rechtman — «Mai 2014, 3ème défi» — Images des Mathématiques, CNRS, 2014

Créditos de las imágenes:

Imagen de portada - La sphère cornue d’Alexander, par Jos Leys

Comentario sobre el artículo

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • Mai, 3ème défi

    le 21 de mayo de 2014 à 09:18, par ROUX

    Donc, j’écris que N = truc,bidule et 1/N = 0,bidule.
    N - 1/N = truc et truc est un entier.

    Je mets au même dénominateur, qui est N et qui est différent de 0, et j’ai alors: N^2 - 1 = truc.N ou encore N^2 - truc.N -1 = 0.

    Une bonne vieille équation du second degré qui me donne comme solution: N = (truc + (truc^2 + 4)^(1/2))/2.

    Et c’est vrai que pour truc = 1, cela ne marche pas pourtant, la mise en équation ne l’empêche pas...

    Ah mais oui mais 1/N ne peut pas être égale à zéro donc on doit s’interdire tous les nombres dont la partie décimale est nulle et donc forcément, comme avec truc = 0 on a N = 1,0000...

    Mais alors, où a-t-on démontré que aucun des nombres de la forme générale précédente n’a une partie décimale nulle?

    Il faudrait au moins que (truc^2 +4)^(1/2) soit un entier et que donc (truc^2 + 4) soit égal au carré d’un entier. Ou que la différence de deux carrés d’entiers soit égale à 4. Hum, je prends deux entiers successifs truc et (truc+1) qui me garantissent la plus petite valeur pour la différence de leurs carrés et cette différence est égale à 2.truc+1 qui est impaire et qui ne sera jamais égale à 4.

    D’accord!

    Répondre à ce message

Dejar un comentario

Foro sólo para inscritos

Para participar en este foro, debe registrarte previamente. Gracias por indicar a continuación el identificador personal que se le ha suministrado. Si no está inscrito/a, debe inscribirse.

Conexióninscribirse¿contraseña olvidada?

La traducción del sitio del francés al castellano se realiza gracias al apoyo de diversas instituciones de matemáticas de América Latina.