Un défi par semaine

Mars 2017, 2e défi

El 10 marzo 2017  - Escrito por  Ana Rechtman Ver los comentarios (9)
Leer el artículo en  

Nous vous proposons un défi du calendrier mathématique 2017 chaque vendredi et sa solution la semaine suivante.

Semaine 10 :

Dix personnes sont assises autour d’une table. Chacun pense à un nombre et le dit à ses deux voisins. Puis chacun dit à voix haute la moyenne des nombres de ses deux voisins. Si les nombres de $1$ à $10$, dans cet ordre, ont été annoncés, quel est le nombre auquel a pensé la personne qui a dit $6$?

Solution du 1er défi de Mars :

Enoncé

La réponse est $1$, $1$, $2$ et $0$.

On sait que dans la dernière boîte, il n’y a pas $1$ boule noire, et comme il y a moins de boules noires que dans la première boîte, on en conclut que dans la dernière boîte, il y a $0$ boule noire et $2$ blanches. Par conséquent, dans la première boîte, deux cas sont possibles: $1$ boule noire et $1$ blanche ou $2$ noires. Comme le nombre écrit sur la boîte est faux, il y a donc $1$ boule noire et $1$ blanche.

Il reste donc $3$ boules noires et $1$ blanche à répartir dans les $2$ boîtes centrales. Une des boîtes centrales doit donc contenir exactement $1$ boule noire. Ce n’est pas la troisième (de gauche à droite) car tous les nombres sont faux. C’est donc la deuxième qui contient exactement une boule noire. Donc les boîtes contiennent $1$, $1$, $2$ et $0$ boules noires.

Post-scriptum :

Calendrier mathématique 2017 - Sous la direction d’Ana Rechtman, Maxime Bourrigan - Textes : Antoine Rousseau et Marcela Szopos.
2016, Presses universitaires de Strasbourg. Tous droits réservés.

Article édité par Ana Rechtman

Comparte este artículo

Para citar este artículo:

Ana Rechtman — «Mars 2017, 2e défi» — Images des Mathématiques, CNRS, 2017

Créditos de las imágenes:

Imagen de portada - JOSEF P. WILLEMS/FANCY / PHOTONONSTOP

Comentario sobre el artículo

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • Mars 2017, 2e défi

    le 12 de marzo de 2017 à 12:10, par ROUX

    Dans un premier temps, j’avais comme vous, pensé à des entiers naturels.
    Celui qui avait énoncé 1 avait entendu 0 et 2.
    J’avais ensuite eu à choisir un sens: celui qui avait dit 3 et ayant entendu 0 avait donc aussi entendu 6; celui qui avait dit 5 avait entendu aussi 4; celui qui avait dit 7 avait donc entendu aussi 10 et, ainsi, celui qui devait dire 9 avait entendu 2 et 10: contradiction car il ne pouvait annoncer qu’un 9 à la condition unique qu’il le retournât en un splendide 6.
    En prenant un autre sens, j’avais déterminé que celui qui disait 9 et qui avait déjà entendu 0 devait avoir entendu 18 et que donc, celui qui disait 7 devait avoir entendu... -4 pour faire 18-4=14 et annoncer une moyenne à 7.
    Alors, j’ai compris que je pouvais avoir droit aux entiers relatifs et j’ai posé les équations ;-).
    Je suis quand même profondément un physicien expérimentateur :-).

    Répondre à ce message

Dejar un comentario

Foro sólo para inscritos

Para participar en este foro, debe registrarte previamente. Gracias por indicar a continuación el identificador personal que se le ha suministrado. Si no está inscrito/a, debe inscribirse.

Conexióninscribirse¿contraseña olvidada?

La traducción del sitio del francés al castellano se realiza gracias al apoyo de diversas instituciones de matemáticas de América Latina.