Un exposé de S. Smirnov

El 21 agosto 2010  - Escrito por  Étienne Ghys Ver los comentarios (7)

Aujourd’hui, le nouveau médaillé Fields Stanislav Smirnov a donné sa conférence plénière.

Le voici, accompagné de son «président de séance», le professeur Kesten, quelques secondes avant le début de son exposé.

JPEG - 369.9 KB

Le contenu de l’exposé est bien sûr un peu trop technique pour être discuté dans Images des Maths. Je vais me contenter de citer l’un des résultats qu’il a cités, démontré il y a à peine quelques mois, en collaboration avec Hugo Duminil-Copin. [1]

Recouvrez le plan avec des hexagones réguliers, comme sur cette figure.

JPEG - 196.9 KB

Maintenant, partez d’un sommet, par exemple le point 0, et cherchez à vous déplacer en suivant $N$ côtés d’hexagones avec une seule condition : il est interdit de repasser par où on est déjà passé. Par exemple, j’ai dessiné en rouge un chemin de longueur 12. De combien de manières peut-on le faire ? Appelons $F(N)$ ce nombre. Il n’est pas question de trouver une formule pour $F(N)$ mais on peut chercher à comprendre à quelle vitesse $F(N)$ croît quand $N$ tend vers l’infini. On suspecte une croissance de type exponentielle, c’est-à-dire qu’on pense que $F(N)$ est de l’ordre de $c^N$ pour une certaine constante $c$ inconnue qui s’appelle la constante de connectivité. Eh bien, les auteurs ont trouvé cette constante ; elle vaut $\sqrt{2 + \sqrt{2}}$ [2].

Cela semble un petit problème amusant (et d’une certaine façon c’est le cas) mais ce genre de résultats est important dans des problèmes de physique statistique.

Notas

[1On peut également lire cet article sur Les travaux de Stanislas Smirnov.

[2Plus précisément, ils montrent que la limite de $F(N) ^{1/N}$ quand $N$ tend vers l’infini est $\sqrt{2 + \sqrt{2}}$.

Comparte este artículo

Para citar este artículo:

Étienne Ghys — «Un exposé de S. Smirnov» — Images des Mathématiques, CNRS, 2010

Comentario sobre el artículo

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • Un exposé de S. Smirnov

    le 21 de agosto de 2010 à 18:41, par Étienne Ghys

    Bonsoir,

    Ce que je lis dans leur prépublication (et ce que m’a confirmé Smirnov ce soir au pot offert par la délégation du Canada !), c’est que ce résultat avait été prévu «heuristiquement» par des physiciens en 1982 et qu’on en attendait une justification de puis 28 ans...

    Etienne

    Répondre à ce message

Dejar un comentario

Foro sólo para inscritos

Para participar en este foro, debe registrarte previamente. Gracias por indicar a continuación el identificador personal que se le ha suministrado. Si no está inscrito/a, debe inscribirse.

Conexióninscribirse¿contraseña olvidada?

La traducción del sitio del francés al castellano se realiza gracias al apoyo de diversas instituciones de matemáticas de América Latina.