6 de agosto de 2012

14 messages - Retourner à l'article

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • Faut-il arrêter d’enseigner les maths à l’école?

    le 7 de agosto de 2012 à 21:44, par Aurélien Djament

    Tout à fait d’accord avec Jean-Paul Allouche ; ajoutons, parmi toutes les tâches que trop nombreux de nos collègues considèrent comme faisant partie de manière normale de leur métier, des tâches parfaitement parasitaires (il ne s’agit même plus de nous demander de faire le travail d’autres - secrétaires, traducteurs... - mais d’accomplir quelque chose d’absolument inutile, voire nuisible) liées à l’explosion des financements par contrats. Alors que nous sommes recrutés sur postes permanents pour faire de la recherche, que nous sommes évalués de façon approfondie dans le cadre de nos rapports d’activité pour ceux d’entre nous qui sommes au CNRS, et pour tous via les articles que nous soumettons par exemple, il faudrait qu’en plus nous justifiions par force projets ANR ou autres le fait de continuer à recevoir de l’argent simplement pour pouvoir faire notre travail, les crédits récurrents n’étant plus suffisants pour le fonctionnement ordinaire des laboratoires. Bref, on nous demande de devenir experts en «com» (dans le même état d’esprit que celui qui veut imposer le globish à tous au travail) pour nous plier aux contre-réformes et éliminer de fait une partie d’entre nous du système (les «hors contrats», ayant vocation à devenir enseignants à plein temps et donc non chercheurs dans la logique desdites contre-réformes)...

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.
La traducción del sitio del francés al castellano se realiza gracias al apoyo de diversas instituciones de matemáticas de América Latina.