18 octobre 2018

3 messages - Retourner à l'article

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • Peut-on définir l’esprit mathématique ?

    le 21 octobre 2018 à 15:59, par Pierre Cami

    Je suis plutôt pour la définition de l’esprit scientifique, les mathématiques n’étant qu’un outil indispensable mais elles restent un outil.
    L’abstraction n’a jamais été à mon avis réservé aux mathématiques, je me rappelle le Collège Chaptal de ma jeunesse, les années 49-55 de 6ème à Mathématiques Elémentaires, j’ai découvert ce qu’était l’abstraction en comprenant le principe d’Archimède.
    J’ai pu comprendre car j’avais compris les notions élémentaires de la physique et plus simplement à faire le lien entre mes apprentissages et la réalité de notre environnement.
    Je n’ai pas eu à comprendre le théorème de Pythagore car il est « une évidence » , je n’ai pas eu à contester le postulat d’Euclide c’est également une évidence.
    Je veux dire par là que les notions Mathématiques de base sont des évidences et qu’il faut les faire connaître comme telles en donnant des définitions incontestables, comme a fait Euclide sur la décomposition d’un nombre entier en facteurs premiers ou sa preuve de l’infinité de la suite des nombres premiers .
    Je suis de la vielle école et bien qu’étant Ingénieur j’ai été incapable d’apporté une aide à mon fils qui à « subit » l’enseignement des maths modernes, une aberration à mon avis, c’est la même faute que fait l’enseignement des langues : apprendre à lire et à écrire avant d’apprendre à parler, tous les enfants du monde savent parler avant de savoir lire et écrire, ils savent tous compter de 1 à 10 dans toutes les langues.

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.