11 mars 2010

2 messages - Retourner à l'article
  • Hexagones et démocratie

    le 11 mars 2010 à 10:21, par Gouanelle

    Bonjour,

    Une précision concernant la note (1) de votre article : il s’agit du théorème de VIVIANI.
    Une remarque : il se généralise à un point extérieur au triangle équilatéral, en retranchant le(s) segment(s) perpendiculaire(s) au(x) côté(s)et qui ne traverse(nt) pas le triangle. Démonstration évidente.

    Les prochaines élections dans notre Hexagone-France, nous donneront peut-être l’occasion (en cas de triangulaires au second tour) d’« hexagoner » un triangle équilatéral.

    Merci d’avoir exhumé ce texte Cl G

    Répondre à ce message
  • Hexagones et démocratie

    le 12 mars 2010 à 09:58, par Rémi Peyre

    Ça donne envie de tracer les diagrammes associés aux autres méthodes de répartition des sièges, pour comparer... et pour l’intérêt esthétique :-)

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.